Utiliser les annuaires généralistes pour son référencement SEO

utiliser-les-annuaires-generalistes-pour-son-referencement-seoAvec la récente intégration de Panda et de Penguin au cœur de son algorithme, Google a affolé la toile. En effet, ce moteur de recherche utilise Panda pour « crawler », c’est-à-dire examiner le contenu des sites, et leur assigner un score. De plus, Penguin analyse en temps réel le « netlinking » et les « backlinks » non naturels afin de chasser les pratiques externes aux sites et sanctionner les abus.

Le renforcement de cette politique « Big Brother is watching you » oblige plus que jamais les informaticiens à faire preuve de prudence en matière de référencement, et à utiliser en premier lieu les annuaires généralistes qui passent avec succès les deux filtres de Google, tels que :

  • www.europages.fr PR5 : pour se référencer sur cet annuaire B2B qui offre une présence sur 26 sites d’Europages, il suffit de fournir quelques informations sur l’entreprise, une description et son logo.
  • Tagbox PR5 : cet annuaire, basé sur un système de tag, sélectionne des sites en fonction de leur qualité.
  • Gralon PR5 : simple et facile à utiliser, cet annuaire est idéal pour les sites de voyages et d’hôtels. Il permet d’inscrire autant de sites que l’on veut.
  • webrankinfo PR5 : pour s’inscrire sur cet annuaire bien optimisé pour le référencement, il faut remplir une description de l’activité, et présenter les produits et les atouts des services offerts par l’entreprise.
  • L’annuaire PR6 : cet annuaire, qui propose de nombreuses catégories, offre la possibilité de voter pour les meilleurs sites. Inviter ses clients et ses prestataires à le faire constitue une bonne façon d’améliorer son classement.
  • Pages Jaunes PR7 : grand classique, cet annuaire historique offre un bon PR et une excellente visibilité, mais il reste lent en ce qui concerne la validation des sites.
  • Dmoz PR7 : moteur de référence avec plus d’un million de catégories et cinq millions de pages référencées, cet outil est tellement incontournable qu’il arrive que Google l’utilise pour classer le contenu des balises « méta » de description de certaines pages web !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *